top of page

Candice Bogousslavsky nel suo lavoro di fine formazione individuale all'Accademia DImitri.

Dialogue with a Fish

Di Candice Bogousslavsky

Dialogue with a Fish

Ta peau est devenue sèche mais encore luisante, immobile comme un arbre mort au milieu d'un désert inerte, tu me fixes de tes grands yeux globuleux.
Depuis combien de temps ? Bonne question.
Le confinement de cette cellule a supprimé toute notion de seconde, de minute, de nuit ou de sobriété.
La reine a été prévenue. Elle ne m'a pas encore répondu, mais j'en saurai bientôt plus. Que ce soit dans la mort ou dans le sablier qui coule encore, je marcherai sans plus jamais me parjurer et je dirai bien, oui ma chère et en insistant sur le mot bien, abondamment, abondamment, diablement et tant d'autres choses encore... savourez !
Croyez-vous que les mouches se souviennent des paysages qu'elles ont savourés ?
Quelle impasse, je m'installe mais que dire, je meurs !
Que les cloches sonnent et que l'invité soit englouti pour que d'autres, avec leurs croyances superflues, s'endorment et polissent leur vertu.

Image-empty-state_edited_edited.jpg

bottom of page